Wednesday, March 20, 2013

La nuit a dévoré le monde

Voici un petit roman écrit par Pit Agermen que j'ai beaucoup apprécié et découvert sur www.myzombieculture.fr. Suite à ma lecture j'aurais deux conseils à vous donner, le premier n'achetez pas le livre neuf, le second, il faut absolument lire ce livre ! Pourquoi ne pas l'acheter neuf ? Le livre coûte 18 euros et il ne dépasse pas les 230 pages, le livre ne fait pas long feu, un peu comme un jeu vidéo à 70 euros terminé en 6 heures. Mais c'est un livre vraiment bien foutu et qui reste une belle introduction pour les réfractaires aux zombies, car ici oui, il est question de zombies dans un Paris dévasté, observé par un survivants depuis l'étage de son immeuble. Une petit introduction vaut largement tout mon bla bla.

" Un nouveau monde commence. Une nouvelle Amérique est née, et nous en sommes les Indiens ", enchérit le héros de La nuit a dévoré le monde, de Pit Agarmen. Et qu'importe si, cette fois, l'Amérique se nomme Montmartre, que la réserve d'Indiens ne compte qu'un individu. L'appartement où celui-ci s'est réfugié est l'île déserte de ce Robinson postmoderne. Après le naufrage sous ses yeux de la civilisation, il lui incombe d'aménager son territoire. Le défi réside moins dans l'autarcie alimentaire assurée par les provisions collectées dans l'immeuble de sept étages que dans l'apprivoisement de la solitude. Prostration, dépression, cauchemars... " Je vis comme un animal, mangeant à même les boîtes de conserve, ne me lavant pas, ne changeant pas de vêtements. J'ai régressé. "

No comments:

Post a Comment