Monday, January 20, 2014

White dwarf, death to the false emperor

J'attends de voir la nouvelle formule de White Dwarf et aussi je jeter un oeil sur Warhammer Visions avant de me prononcer, toutefois je pense que ce ne sera qu'une grosse campagne de publicité. Je ne pense pas que le contenu sera revu dans le bon sens. Avant de parler de White Dwarf, l'ancien... Juste quelques mots à l'attention de Games Workshop. Pourquoi White Dwarf ne marche plus ? Parce que le contenu est pratiquement inintéressant, parce que les articles n'ont aucune profondeur, ça n'avait plus aucun intérêt. Pourquoi les ventes de Games Workshop chutent ? Parce que les figurines sont devenues trop chères, parce que la gamme Finecast est un échec qualitatif, parce que la politique commerciale est trop brutale, parce que la direction est coupée totalement des joueurs. Voila mon bilan synthétique et je terminerais en disant que si le premier et le dernier point que j'ai évoqué ne sont pas revus, la marque court à la faillite. C'est une réalité.

I'm waiting to see the new White Dwarf and Warhammer Visions to have my opinion but I feel that I will find only advertising for the brand. I think that I will not find something new or interesting for the hobby, for the imagination, for the rules, etc. Just before some words about White Dwarf (now old version); just a few words for Games Workshop. Why White Dwarf doesn't work anymore ? Because it's a big void, because it's poor and no more interesting, it's just advertising and propaganda. Why Games Workshop sell less ? Because the prices are crasy and stupid, because the commercial policy is trop brutal, because Finecast is a qualitative fail, because direction is cut from the gamers. So if you keep your prices, it's simple, it will be a bankrout for you ! Because players and fans old or not are not stupids and we can't anymore and we have good alternatives from your concurents.

J'ai découvert les figurines avec Heroquest mais je dois beaucoup de choses à White Dwarf, j'ai acheté le premier numéro français en 1992 et c'est grâce à lui que j'ai découvert le wargame et très peu de temps après le jeu de rôle avec Warhammer RPG. J'ai eu des période durant lesquelles j'ai arrêté d''acheter White Dwarf mais ce magazine me suivait depuis toujours. C'est donc avec un peu de tristesse que j'apprends sa disparition, car il ne faut pas se leurrer, le magazine ne sera plus le même. Ce changement et toutes les rumeurs du moment me pousse à croire que rien ne sera jamais plus pareil et que l'époque prospère de Games Workshop est révolue. R.I.P. J'attends déjà les foules crier "Mort au faux empereur...".

I discovered miniatures with Heroquest, but I owe many things to White Dwarf, I bought the first french issue in 1992 and I discovered wargames and later roleplaying with Warhammer RPG. This magazine follow me for years, so I am a bit sad, because now it's sure, White Dwarf will not be the same anymore. With this news about the new White Dwarf and the rumors around Games Workshop, I know now, the big prospers time of Games Workshop is maybe over. I can already hear the crowd "Death to the false emperor...".

1 comment:

  1. Une tristesse partagée. Le GW de dijon tournait par exemple avec trois vendeurs toute la journée les mercredi et samedi, mais tous avaient des projets d'armées, une implication, un dynamisme. Tout le monde était serré dans le magasin, mais quel plaisir on prenait à faire jaillir les joies du hobby.


    Une des choses qui pose problème également, c'est les nombreuses références en blisters metal qui n'ont jamais été rééditées. Avant il y avait tellement de choix, sans oublier les ventes au poids, que des figurines il y en avait tout le temps et partout. Il fallait faire des choix en fonction de notre propre vision des personnages, on ne pouvait pas tout acheter et ça faisait accroître notre intérêt.

    aujourd'hui le choix est vite réglé : il est rétréci par le budget et on ne peut presque plus se faire plaisir.

    j'ai eu l'occasion de feuilleter les deux premiers white dwarf hebdomadaires, bien maigres.

    Après, ce qu'ils ont inventé et créé est tellement riche et porté vers une imagination infinie, que je comprends en même temps la grande difficulté pour eux de se réinventer régulièrement. L'entreprise avait tellement grandie, avec ses boutiques dans de nombreuses villes, qu'il est aujourd'hui difficile d'accepter pour nous les passionnés de les voir disparaître.

    ReplyDelete